swiss artists 
installation performance
video sound



DIVINE NATURE
2021 / projet spécialement réalisé pour la  serre du Théâtre de l’Orangerie 
avec le soutien du FMAC

                    
Divine nature une exposition qui a lieu en l’an 3300, et qui permet l’accès aux archives d’une population ayant vraisemblablement vécu vers l’an 2100.

L’installation est constituée de sculptures de plantes synthétiques, retrouvées par des paléo-climatologues dans des carottes glaciaires. Les œuvres sont mises en espace un peu comme l’aurait fait un musée d’ethnographie, mettant en valeur les pièces et leur statut d’icônes, ancrées dans le sacré comme un autel qui valoriserait des reliques végétales.

Icônes païennes semblant suivre un processus, une logique algorithmique observable, identifiable - possible objet d’adoration. Ces ruines divines semblent pourtant ébranlées par le comportement des autres humains. Peut-être sont-elles vouées à la disparition.



Nous ne pouvons qu’imaginer qu’elle fut la raison d’être de tels artefacts, supputé des motivations derrière leur fabrication: une iconographie générée par, et attestant des émotions transcendantales d’une ère révolue, une manière de faire sens d’un au-delà sacré, ou encore de la création pure d’influence ésotérique.

Mark